Pratiques de gestion bénéfiques des prairies > Ferme d’élevage Veno (2)

Ferme d’élevage Veno (2)

Hanna, Alberta

 

Type de projet Projet pilote d’élevage financé par la CCE
Organisation Ferme d’élevage Veno
Pays Canada
Région Hanna, Alberta
Type de prairie Prairie mixte
Nbre de têtes de bétail 600 paires vache-veau
Hectares 5 050
Langue Anglais
Date de modification Août 2015

 

Avec son mari, Murray McArthur, Marj Veno a fait croître son exploitation, qui est passée d’un troupeau de 120 têtes de bétail commercial à un élevage de 300 bovins de race et de 300 vaches Angus commerciales, élevés sur 5 050 hectares formés pour l’essentiel de parcours naturels. La ferme se centre sur le pâturage, et le temps consacré à l’engraissement est limité. On utilise les parcours ainsi qu’un peu de fourrage de réensemencement, les premiers assurant une part importante du broutage de fin d’automne et d’hiver.

Malheureusement, l’armoise absinthe a envahi les pâturages près de la maison des propriétaires (pâturages indigènes et aires réensemencées) depuis qu’on a refait la route locale, il y a plusieurs années. Marj Veno a lutté contre cette mauvaise herbe au moyen du fauchage et, de façon restreinte, de la pulvérisation localisée, mais celle-ci continue de croître vigoureusement et d’envahir de plus en plus d’hectares chaque année. Mme Veno craint que la quantité et la qualité de fourrage comestible disponible sur ses pâturages diminuent si cette plante concurrente continue à gagner du terrain.

Mme Veno a consigné les méthodes employées par la ferme pour lutter contre l’absinthe au cours des dernières années.  Son mari et elle tiennent pour leur exploitation des registres rigoureux dans lesquels ils notent entre autres le nombre de bovins ainsi que les dates de la mise à l’herbe et de la rentrée du bétail pour chaque pâturage. Ils s’acquittent bien de leur rôle d’intendants de la terre et pratiquent une gestion à long terme axée sur la durabilité.

Le projet visait à démontrer les avantages qu’il y a à lutter contre l’armoise absinthe par le fauchage et par une utilisation prudente de l’herbicide sélectif RestoreTM II, choisi pour son efficacité éprouvée (projet ADOPT no 20110289 de la Saskatchewan) dans la lutte contre l’absinthe, un produit qui ne fera pas de tort aux herbes indigènes ni aux herbes réensemencées.

Un projet pilote de faible envergure a été réalisé dans les pâturages de la ferme Veno avec les produits RestoreTM II et ReclaimTM (un herbicide à large spectre) par la Chinook Applied Research Association (Association Chinook de recherche appliquée), en partenariat avec l’entreprise Dow Agrisciences. Marj Veno a acheté de l’herbicide RestoreTM II et l’a pulvérisé sur l’armoise absinthe dans les parcours naturels et les pâturages réensemencés, à l’aide d’un pulvérisateur monté sur véhicule quatre roues tout-terrain. Elle en a également vaporisé sur les zones surélevées et le long des clôtures afin d’empêcher l’absinthe, cette herbe envahissante, de se répandre. De vastes formations d’absinthe apparues dans les pâturages ont été fauchées à l’aide d’une faucheuse à fléaux montée sur attelage trois-points. Des travaux de fauchage ont aussi été effectués le long d’une route qui traverse la ferme Veno.

On a vérifié la croissance des herbes indigènes et des herbes réensemencées dont la présence est souhaitée, ainsi que celle de l’armoise absinthe et d’autres mauvaises herbes à la fin de la période de végétation 2014 et à la fin du printemps 2015. Pour cette vérification, on a pris des photos des secteurs cibles et les a comparées avec des photos de ces mêmes sites prises avant les traitements administrés en 2014. Les taux de charge des pâturages ont également fait l’objet d’une surveillance qui tenait compte des changements climatologiques annuels (au point de vue des précipitations et des températures).

Comme la ferme disposera de bons stocks de semences et que l’absinthe est une plante persistante, les zones traitées feront l’objet d’une surveillance pendant plusieurs années.

En décembre 2014, Marj Veno a participé à un panel de producteurs dans le cadre de la Western Canadian Grazing Conference (Conférence sur le pâturage dans l’Ouest canadien), tenue à Edmonton, en Alberta. Elle a parlé du projet et décrit la lutte de sa ferme contre l’absinthe ainsi que les progrès réalisés à cet égard. La ferme procédera de nouveau à une pulvérisation localisée et à une surveillance en 2015. Enfin, une journée champêtre a été organisée à la ferme pendant l’été 2015, afin de communiquer les résultats aux autres producteurs de la région.