Pratiques de gestion bénéfiques des prairies > Beneficial Grazing Management Practices for Sage–Grouse

Beneficial Grazing Management Practices for Sage–Grouse

Alberta Sustainable Resource Development

Type Publication gouvernementale
Organisation Alberta Sustainable Resource Development
Pays Canada
Région Alberta
Lien http://esrd.alberta.ca/lands-forests/grazing-range-management/documents/BeneficialGrazingManagement-SageGrouse-SilverSagebrush-2004.pdf
Langue Anglais
Référence Adams, B.W., J. Carlson, D. Milner, T. Hood, B. Cairns et P. Herzog. 2004. Beneficial grazing management practices for Sage-Grouse(Centrocercus urophasianus) and ecology of silver sagebrush (Artemisia cana) in southeastern Alberta. Technical Report, Public Lands and Forests Division, Alberta Sustainable Resource Development.
Dernière modification Mai 2013

La division de la gestion des parcours d’Alberta Sustainable Resource Development (Développement des ressources durables Alberta) a publié ce document afin de fournir aux gestionnaires des terres des pratiques de gestion de la paissance qui amélioreront l’habitat du tétras des armoises.

Le document traite de la conservation de l’habitat du tétras des armoises dans le sud de l’Alberta et, en particulier, dans les zones qui contiennent de l’armoise argentée, considérée comme essentielle pour les stades de vie et les besoins d’hivernage du tétras. Le document indique que la mesure de gestion bénéfique la plus importante est l’application correcte des capacités de charge, car le tétras dépend d’une certaine quantité de biomasse pour se nourrir et se protéger contre les prédateurs. La biomasse qui reste après la paissance résulte de la capacité de charge; donc, la gestion appropriée des capacités de charge assurera largement la préservation d’un habitat adéquat et une nourriture suffisante pour le tétras. Le document encourage aussi les pratiques qui améliorent des habitats herbagers comme le couvert végétal d’armoises. Il décrit également les pratiques nuisibles pour le tétras des armoises, par exemple le broutement excessif, les sécheresses et les brûlages à grande échelle.